Docteur Michel Lefrancq
Docteur Michel Lefrancq
Le 21/08/2020 à 15:59
Le Pr Jean-Luc Gala critique la communication des médecins-experts

Le Pr Jean-Luc Gala critique la communication des médecins-experts

cliquer ici pour lire l'article dans la revue "Le Spécialiste"

Le Dr Jean-Luc Gala, chef de clinique à l'UCL et spécialiste en infectiologie, fustige la communication peu nuancée et partiale de certains médecins-experts: «Nous sommes des médecins et, au vu de notre fonction d'exemple, nous devons aussi tenir compte des aspects économiques, y compris dans la communication.»

Une manière, pour l'infectiologue, de faire entendre un tout autre son de cloche que les virologues-épidémiologistes qui donnent actuellement le ton au nom de l'ensemble du corps médical. Il rejoint ainsi les critiques du ministre-président de la Communauté française.

«En tant que médecins, nous sommes proches des patients, nous entendons leurs plaintes. Le nombre de suicides progresse, l'anxiété augmente. Certains ne peuvent plus payer leurs factures, des cafés ferment leurs portes, les faillites se multiplient dans l'horeca. Nous devons davantage tenir compte de l'influence de notre discours sur les décisions des politiciens», a-t-il affirmé sur les ondes de la radio flamande (Radio 1, De Ochtend).

«L'approche menaçante de certains scientifiques pèse très lourd, à tel point que les politiciens n'osent pas s'y opposer. C'est scandaleux et inacceptable, car nous jouons avec des vies humaines.»

«Je suis heureux que notre voix soit aujourd'hui entendue, car ce n'était guère le cas jusqu'ici. Si la signification des chiffres ne correspond pas au discours des experts, c'est problématique. Les chiffres doivent donner lieu à une interprétation correcte, ce qui n'est pas le cas à l'heure actuelle. Nous réclamons un affinement des mesures. Imposer le port du masque sur l'ensemble du territoire n'a aucun sens, et il en va de même pour le maintien des petites bulles sociales. Nous sommes en effet à même, aujourd'hui, de réagir beaucoup plus rapidement - Anvers, où il y a eu une intervention stricte pour un cluster, en est un excellent exemple.»

«C'est la grande différence entre mesures locales et globales. Pour des raisons économiques, nous ne pouvons plus aujourd'hui nous permettre des mesures globales», conclut-il

À propos de l'auteur

Dr Michel Lefrancq, médecin spécialiste - ORL - médecine intégrative

Commentaires

Publier un commentaire

Les autres articles

Quelles solutions pacifiques à cette crise et ses conséquences... vers un monde meilleur ?

Quelles solutions pacifiques à cette crise et ses conséquences... vers un monde meilleur ?

Comment sortir de la crise sanitaire Covid-19, éviter que cela se reproduise et trouver des solutions aux problèmes majeurs de la planète, pour un monde meilleur ?

Lire plus

Anatomie d'une crise - réflexion en profondeur - Jean-Dominique Michel

Un exposé passionnant, une analyse d'une intelligence rare.

Lire plus

Enseignants: dangers du port du masque pour la voix

Enseignants: dangers du port du masque pour la voix

Le Pr. Gautier DESUTER, spécialiste du larynx à l'UCL St Luc, explique quelles pathologies des cordes vocales et de la voix le port permanent du masque fait courir aux enseignants

Lire plus

Le COVID-19 affecte-t-il le bon sens ?

Le COVID-19 affecte-t-il le bon sens ?

Retrouvons le bon sens ... c'est ce que propose également Lieven Annemans, économiste de la santé et du bien-être à l'UGent et à la VUB

Lire plus

L'état de droit est totalement oublié dans cette crise sanitaire

L'état de droit est totalement oublié dans cette crise sanitaire

Mise en garde de Me Arnaud Jansen, avocat au barreau de Bruxelles, titulaire d'un master de spécialisation en droits de l'homme. "

Lire plus

Notre démocratie est-elle en danger ?

Notre démocratie est-elle en danger ?

Un parallèle entre l'évolution de régimes démocratiques vers des pouvoirs totalitaires et ce qui se passe dans nos pays actuellement, met en lumière le risque encouru...

Lire plus