Comment rester en bonne santé ?

Nous avons abondamment entendu et lu ce que les organismes officiels recommandent pour éviter d’être contaminés. Mais est-ce la seule façon d’éviter de tomber malade du nouveau coronavirus aussi appelé SARS-CoV2 et de développer la maladie Covid 19  ?
Vous pouvez faire plus pour vous-même:
ce qui nous rend vulnérable n’est pas tant la dangerosité d'un virus que notre état général, notre « terrain », qui conditionne l’état de notre système immunitaire et module les réactions de celui-ci pour éviter un emballement des mécanismes de défense et une débâcle parfois fatale.

 ...  Et là-dessus, nous avons le pouvoir d’agir  :
 
CONSEILS POUR UNE BONNE SANTE ET POUR EVITER D'ETRE VICTIME DE LA COVID-19: CLIQUEZ ICI




Réflexions en profondeur et prises de recul:

L'erreur ne devient pas vérité parce qu'elle se propage et se multiplie; la vérité ne devient pas erreur parce que nul ne la voit.
                                                                                                        Gandhi


Quelles solutions pacifiques à cette crise et ses conséquences, pour un monde meilleur ?

La crise sanitaire déclenchée par l'épidémie à Sars-Cov2 a mis en lumière la crise sociétale profonde du monde occidental et l'inadéquation du système économique aux besoins actuels. Si nous voulons en sortir et laisser à nos enfants un monde plus harmonieux et une planète en meilleure santé, il est évident que les mécanismes économiques et financiers doivent être changés.

Cela nécessite une modification radicale des relations entre les humains: dans les systèmes de production et de gestion à l'œuvre sur chaque continent, dans les échanges entre les différentes couches de la société, entre les continents, dans les structures qui gèrent les flux financiers locaux, nationaux, continentaux et intercontinentaux. Cette transformation fondamentale ne pourra s'opérer sans une refonte des lois qui les régissent.

Il faut pour cela que les élus des peuples qui siègent dans les assemblées nationales, internationales et mondiales soient assez forts et vertueux pour résister aux tentations et aux pressions exercées par les grandes puissances financières et les multinationales, afin de voter et faire appliquer de nouvelles lois.

Pour permettre l'émergence d'une nouvelle classe politique répondant à ces critères et pouvant porter nos aspirations, nous devons être capables d'en choisir les éléments avec discernement.

Nous les voulons honnêtes et désintéressés ? Il nous faut alors être nous-mêmes honnêtes et désintéressés.
Nous les souhaitons positifs, courageux, lucides ? Cela ne sera que si nous sommes nous aussi positifs, courageux, lucides.
Nous les désirons altruistes, généreux, inventifs ? A nous de nous montrer altruistes, généreux, inventifs.

Tous, nous avons pu constater les difficultés du vivre en commun et les échecs ou dysfonctionnements dans des expériences d'habitat groupé, de vie commune, de communautés qui se voulaient novatrices.

Cela nous montre que nous n'arriverons à vivre en bonne entente et en harmonie et à produire des organes de concertation et de gouvernement en accord avec nos valeurs que si nous avons travaillé à résoudre nos conflits intérieurs, guérir nos blessures, être en paix et en amour avec nous-mêmes.
Une erreur n'est pas une vérité parce qu'elle est partagée par beaucoup de gens, tout comme une vérité n'est pas fausse parce qu'elle est émise par un seul individu. 
Gandhi.